lundi 24 septembre 2012

Seul le Khalifat est capable de défendre l'honneur du Prophète de l'islam

Après une longue liste d’attaques insultantes contre l’Islam et notre Prophète صلى الله عليه وسلم (caricatures danoises en 2005, caricatures de Charlie Hebdo en 2006, film hollandais “Fitna” en 2008, la mise à feu du Qu’ran en Amérique en 2010, interdiction du hijab dans les écoles en France en 2004 puis du niqab en 2010, interdiction des minarets en Suisse en 2009..), nous avons le droit à une nouvelle insulte sous la forme d’un film réalisé aux États-Unis « l'innocence des musulmans », insultant le Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم de manière très grave. Le gouvernement américain a répondu l’auteur copte avait le droit de faire un tel film. La secrétaire d’État Hillary Clinton a dit : « notre pays a une longue tradition de liberté d'expression qui est gravée dans notre Constitution et dans nos lois. On ne peut pas empêcher des citoyens d'exprimer leurs points de vue. »

En réponse aux événements, on se doit de souligner les points suivants :

1. Insulter l’honneur du Prophète Mohammed
صلى الله عليه وسلم est une ligne rouge qu’aucun musulman ne tolère qu’elle soit franchi. Tout être humain a des lignes rouges comme par exemple, un homme sensé aurait comme ligne rouge lui interdisant d’insulter sa mère. Pour nous les musulmans, notre plus grande ligne rouge est le Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم car il صلى الله عليه وسلم est l’être le plus chère dans notre vie. Il صلى الله عليه وسلم a dit « Aucun d'entre vous n'a véritablement la foi, à moins qu'il ne m'aime plus qu'il n'aime son père, ses enfants et tous les hommes ».

2. En tant que musulmans nous n’acceptons pas le concept occidental de liberté d’expression. Selon cette idée hypocrite, on est libre de dire tout ce qu’on veut, de parler librement et publiquement de toute chose, Libre de parler de choses comme la sexualité, de manquer de respect aux autres comme les personnes âgées ou les femmes, d’insulter autrui et d’insulter aussi le sacré. L’islam accepte le débat franc, la discussion avec des points de vue opposés, mais l’islam n’accepte pas les insultes vulgaires et odieuses.

3. L’occident est hypocrite concernant la liberté d’expression. D’un coté, il dit aux musulmans qu’il est toléré de faire un film insultant le Prophète
صلى الله عليه وسلم même si c’est de mauvais goût, et d’un autre coté, il se plaint lorsque les musulmans manifestent à travers le monde et disent qu’ils sont en colère. De plus, en France, la négation de la Shoah est un délit puni par la loi. Tenir certains propos sur les mouvements de résistance des pays musulmans en guerre peut également conduire à la prison au nom de lois antiterroristes. Quant aux États-Unis, ne cherchent-ils pas à extrader Julian Assange, fondateur de Wikileaks, et qui a mis en ligne sur internet des centaines de milliers de documents diplomatiques américains.

4. Les musulmans n’acceptent pas ces accusations de violence. Certes, il est vrai que la Shari'a ne permet pas de tuer des ambassadeurs, mais il faut rappeler que la plupart des tués sont des manifestants musulmans, tués par les forces gouvernementales des pays musulmans. Ces derniers sont aux ordres des puissances occidentales et qui, de plus, utilisent des armes fabriquées et vendues par l‘occident. Nous n’avons pas de leçons à recevoir de l’occident car de toutes les civilisations que l’humanité a connu, l’occident est de loin la plus barbare et la plus meurtrière. L’occident est responsable de génocide ayant ravagé trois continents entiers (les indiens en Amérique du Nord, les génocides en Amérique du Sud et les aborigènes en Océanie-Australie). Il est aussi à l'origine des massacres des deux seules guerres mondiales que l’humanité ait connu (la seconde faisant plus de 50 millions de morts), de la colonisation et l'exploitation des pays en dehors de l’Europe. L'occident capitaliste est responsable du fait que près de la moitié de la planète vit avec moins de deux dollars par jour, de la destruction de l’environnement, etc...

5. La réaction scandaleuse des gouvernements des pays musulmans démontre encore une fois leurs trahisons envers l'islam. Au lieu de protéger l’honneur du Prophète
صلى الله عليه وسلم, ils se sont souciés de protéger les ambassades américaines allant jusqu'à tuer des musulmans. Si ces dirigeants était des chefs musulmans authentiques, ils auraient fermé ces ambassades, expulser les ambassadeurs, couper toute relation diplomatique avec les États-Unis et ne pas vendre la moindre goutte de pétrole à l’Amérique. Ces traitres à la tête des pays musulmans se sont précipités avec les savants du palais pour s'excuser des attaques contres les ambassades américaines pendant que l'administration américaine refusait de s'excuser pour le film blasphématoire insultant l'honneur de plus de 1.5 milliard de musulmans ! Il y a plus de cent ans, lorsque le Khalife ottoman, le Sultan Abdul Hamid II a pris connaissance d’un projet de pièce de théâtre en France insultant le Prophète صلى الله عليه وسلم, il convoqua l’ambassadeur de France à Istanbul et le menaça de déclarer la guerre si la pièce n’était pas interdite.

Musulmans !

Si l'occident multiplie les insultes envers le Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم et attaque sans cesse notre Oummah islamique, c'est parce que cette dernière n'a pas à sa tête un chef politique digne qui défend son honneur et celui du Prophète au sein d'un Khalifat unifiant la Oummah.

Seul le khalifat est capable de faire taire les mauvaises langues, afin que la forteresse de l'Islam demeure inviolable, protégée par ses cavaliers, ne laissant personne s'approcher de ses fondations et encore moins prendre d'assaut sa construction. La cause du khalifat est l'Islam et non les trônes et les couronnes... Ainsi, offenser l'islam est une déclaration de guerre pour laquelle le khalifat mobiliserait ses troupes, ses missiles et ses bombardiers, les ennemis de l'Islam ne penseraient même pas à dire du mal de l'Islam sous la tentation du diable [shaytan]. Le colonisateur impie, par crainte des représailles du khalifat, n'osera parler en mal de l'islam, sans même qu'il ait besoin de mobiliser ses troupes !
L'histoire du Khalifat témoigne de cela, sa protection de l'islam et des musulmans en fût la preuve vivante. Il se dressa non seulement face aux offenses faites au Coran et au prophète de l'Islam صلى الله عليه وسلم, mais aussi pour des faits moins graves. Rappelez-vous l'histoire de la femme musulmane, offensée par les juifs sur leur marché, à l'époque du prophète صلى الله عليه وسلم, ils furent combattus et chassés pour leur acte ! Et celle de la femme qui fût offensée par les Romains, le Khalifat a lui même dirigé son armée afin de les discipliner et « ouvrit » ainsi 'amrouriah. Et ceux qui ont tenté de profaner la tombe du prophète صلى الله عليه وسلم à l'époque du Khalafat abbasside. Nourdine Zanki, le gouverneur de la grande Syrie (Asham) en 557 de l'hégire, prit le drapeau du Khalifat et marcha vers Médine. Il captura ces chrétiens et les tua pour défendre le prophète صلى الله عليه وسلم alors qu'ils tentaient de creuser un tunnel vers la tombe, depuis une maison louée proche de la mosquée du prophète صلى الله عليه وسلم !

Musulmans !

Celui qui aime sincèrement son prophète صلى الله عليه وسلم qu'il œuvre pour le retour du Khalifat.
Celui dont les sentiments sont exacerbés par les caricatures offensant l'envoyé d'Allah صلى الله عليه وسلم, qu'il œuvre pour le retour du Khalifat.
Celui qui est pris de colère par de tels actes à l'encontre de l'envoyé d'Allah صلى الله عليه وسلم, qu'il œuvre pour le retour du Khalifat.
Celui qui souhaite qu'Allah purifie le cœur des croyants pour les offenses envers l'envoyé d'Allah صلى الله عليه وسلم, qu'il œuvre pour le retour du Khalifat.

Celui qui aime le prophète
صلى الله عليه وسلم, qu'il suive sa voie et oeuvre pour le retour du Khalifat à qui il sera fait allégeance afin qu'il ne meurt pas d'une mort païenne, « celui qui meurt sans avoir prêté le serment d'allégeance, meurt d'une mort païenne [jahiliya]». Et celui qui souhaite être aux cotés du prophète صلى الله عليه وسلم, qu'il œuvre pour le retour du Khalifat.
Est-ce par un autre biais que le Khalifat que cesserons les offenses ? C'est en effet un bouclier et une protection :
« الإمام ـ الخليفة ـ جنة يتقى به ويقاتل من ورائه »
« L’Imam est un bouclier derrière lequel on combat et se protège »
(Hadith rapporté par Mouslim)


يُرِيدُونَ لِيُطْفِؤُوا نُورَ اللَّهِ بِأَفْوَاهِهِمْ وَاللَّهُ مُتِمُّ نُورِهِ وَلَوْ كَرِهَ الْكَافِرُونَ
"Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière de Dieu, alors que Dieu parachèvera Sa lumière en dépit de l'aversion des mécréants." [Sourate 61, verset 8] 


Écrit par Abdullah1924  
09 Dhu al-Qi'da 1433
25/09/2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire